Voici ma tactique de base pour pêcher la carpe

pecher la carpe

Il y a encore de nombreux pêcheurs de carpes qui, à leurs arrivée sur un point d’eau, pense qu’il suffit de choisir l’emplacement qui semble le plus confortable, placer leurs lignes à l’horizon, et prier pour le mieux !

Si vous êtes pêcher sérieusement la carpe, alors vous avez vraiment besoin de faire beaucoup plus que de laisser « Dame la chance » tout faire et mettre le maximum d’atouts de votre coté. C’est ce que je vais préciser dans cet article.

Les choses les plus importantes à considérer lorsque vous aller à la pêche à la carpe sont :

  • De bonnes conditions météorologiques
  • Où se trouve le poisson
  • Des appâts de bonne qualité
  • Une bonne tactique d’appât
  • Les montages efficaces.

Ceux sont les bases fondamentales pour prendre des carpes efficacement, de sorte que lorsque ces points fondamentaux sont couverts vous avez une meilleure chance de sortir de grosses carpes.

Depuis que je pêche la carpe, j’ai mis en place un processus général que j’utilise pour presque chaque sortie de pêche à la carpe.

Tout d’abord, je ne sors à la pêche que lorsque les conditions météorologiques sont favorables, ou au moins acceptable pour avoir une chance d’attraper.

Une fois que je suis sur place, je passe par le processus de localisation du poisson du mieux que je peux.

Parfois, quand je sors, l’endroit accueille déjà un grand nombre de pêcheurs de carpes qui peuvent limiter mes options, mais pour lutter contre ceci, je vais tout simplement prendre du poisson dans les zones où les pêcheurs ne sont pas.

La raison est simple: en général la carpe va s’éloigner de la pression de pêche, vous pourrez donc souvent partir du principe que la carpe est là où les pêcheurs ne sont pas ! Ce principe est surtout vrai dans les endroits surpêchés.

Si j’ai la chance d’avoir de nombreuses options d’emplacements, mais où je ne trouve pas de signes de carpe autour, alors j’essaie de sélectionner un emplacement qui me donne de bonnes options.

Je vais prendre un emplacement qui a plus de volume d’eau en face de moi, j’ai n’aime pas les emplacements situés dans les coins ou enfermé dans une petite baie, à moins évidemment que ce soit là que les poissons ont été pêchés et lors des derniers jours.

Il est important de se donner des options pour que vous trouviez votre bonheur lorsque les conditions changent. Si je ne suis pas sûr où les poissons se trouvent, je me donne le choix d’avoir plusieurs endroits très différents pour déposer mes lignes.

Pour cette raison, je suppose qu’un emplacement avec un grand volume d’eau est souvent un bon choix. Une fois que j’ai établi ces règles de base, je suis prêt à rentrer dans une approche plus détaillée.

Ma tactique de pêche à la carpe en détails

Une fois que je sens que j’ai couvert toutes les bases, je vais mettre en place ma tactique de pêche pour toute la session.

L’idée est de répandre des appâts dans les zones de chasse susceptibles. Je pense que les appâts éparpillés autour de la zone où se situe le poisson aident.

Je veux aussi que la carpe prenne confiance en mon appât dans leur alimentation en leur permettant d’avoir mon appât unique.

Je veux lui faire passer le message qu’il n’y a pas de danger associé à cet appât. Il n’y a pas de montage (ou de danger) dans l’eau.

C’est pour cela que je désaxe légèrement l’amorçage.

Je veux aussi que la carpe prenne confiance en mon appât dans leur alimentation en leur permettant d’avoir mon appât unique.

Je veux lui faire passer le message qu’il n’y a pas de danger associé à cet appât. Il n’y a pas de montage (ou de danger) dans l’eau. C’est pour cela que je désaxe légèrement l’amorçage.

Cela peut aider à baisser la garde et à accroître les chances d’un plus gros poisson au cours des prochains jours. Peut-être seulement un petit avantage, mais chaque petit geste compte!

Remarques : je ne vais pas disperser d’appât pendant les saisons froides, comme je vais essayer d’utiliser des appâts sur des hameçons simples ou combinés avec quelques appâts placés autour (moins de 10) . Je ne veux pas disperser les appâts si je suis seule à la pêche pour les sessions de moins de 48 heures.

Je préfère généralement étaler de grands lits d’appât pour les poissons. J’aime particulièrement utiliser une combinaison unique de morceaux d’appâts (bouillettes, graines, pellets…) pour essayer de déclencher la curiosité de la carpe.

Avec de grands lits d’appâts, je cherche fournir la majorité au cours des premiers jours.

Je vais donc ralentir l’approvisionnement au cours de la mi-session, puis arrêter complètement l’amorçage au cours des derniers jours. Cela oblige la carpe à se nourrir sur une une source de nourriture qui disparaît rapidement.

J’ai très souvent cherché à placer la batterie à carpe dans les berges du plan d’eau pour essayer de cibler des poissons se déplaçant dans la nuit. Je vous en ai déjà parler dans un article sur pêcher la carpe en bordure.

J’ai souvent eu un départ au cours de la nuit ou aux premières heures du matin. En outre, un avantage de la pêche en bordures est que vous pouvez placer rapidement vos appâts exactement où vous voulez.

Une fois que j’ai utilisé un marqueur et trouver les caractéristiques sur le lit du plan d’eau où je peux facilement placer mon amorçage ainsi j’appâte. Pour la première nuit je ne vais pas mettre mes montages sur le lit d’appâts.

La raison en est que je veux que le poisson renforce sa confiance en l’appât. La carpe sait très souvent où sont les montages et s’ils sont présents, ils ont vu ces choses de nombreuses fois pour que ça déclenche l’instinct de danger.

Elles peuvent voir la ligne, le plomb, etc… Je ne suis pas sûr, mais il peut être suffisant pour forcer les plus prudentes (souvent les plus grandes) la carpe en dehors des zones amorcées.

Je vais souvent sortir de la zone nouvellement amorcée pendant au moins un jour, choisissant plutôt de jeter des 2 montages avec des pop-ups différents combinés avec des saveurs et des odeurs différentes.

Je vais également utiliser différentes variantes de montage sur chaque canne pour essayer de découvrir quel type de montage est le plus efficace.

La différence peut être simplement un changement dans la longueur de la liaison de l’hameçon ou le type de système d’eschage utilisé.

Si je commence à obtenir des prises sur un seul type, alors je vais changer les autres cannes même sur celles où il y a les départs.

Au cours de la première nuit, je fais quelques essais sur chaque montage pour essayer d’amadouer les carpes qui passent sur l’hameçon.


Je ne m’inquiète pas trop sur l’amorçage pendant la première nuit parce que si je suis là pour 3 jours ou plus, alors je peux re-régler la quantité d’appâts dans la dernière partie de la session de pêche.

C’est la technique de base que j’ai utilisé au cours des dernières années. Elle m’a aidé à attraper de nombreuses carpes.

Il m’arrive parfois de dévier de cette tactique de base, mais elle ne change pas beaucoup.

J’essaye de m’en tenir à ce processus de base, car je sens que c’est une combinaison gagnante de la connaissance la carpe, de l’expérience et de la logique.

Donner votre avis sur cette technique de pêche à la carpe dans les commentaires.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*