Boostez vos prises de gardons – Etape 2 : Les 4 trucs indispensables pour monter une ligne efficace

Cet article est le troisième d’une série de 7 qui va vous permettre de booster vos prises de gardons. Cette méthode est découpée en 5 étapes. Je vais vous présenter la deuxième étape dans les lignes qui suivent.

Dans la première étape, il a été question du choix de la canne et de sa préparation. Vous avez saisi pourquoi certains aspects étaient si importants. Si vous voulez vous les remémorer, je vous invite à relire l’étape 1 : Savoir choisir et préparer sa canne.

L’étape 2 est vraiment dans la continuité. Vous allez avec la même approche comprendre pourquoi il est nécessaire d’associer les différents éléments d’une ligne d’une certaine façon.

ligne gardon

Une ligne de pêche est généralement composée de ces 4 éléments :

  • le corps de ligne,
  • le flotteur,
  • le bas de ligne et
  • la plombée.

Jusqu’ici, rien de très compliqué, du fil pour le corps de ligne, un bouchon, un bas de ligne (fil + hameçon) et des plombs pour équilibrer le tout. Par contre quand vous commencez à vouloir le faire vous même…
Les premières questions viennent rapidement :

  • Mais quel type de fil dois je utiliser ?
  • Quelle résistance me faut-il ?
  • Est ce que je pars du principe qui peut le plus peut le moins ?
  • Est ce qu’une ligne pour la truite convient pour pêcher le gardon ?

Vous avez peut-être vu dans certains magazines que les « pros » conseillent cette marque de bouchon? Vous vous dites que vous devriez faire comme eux.

Tout comme moi, vous vous êtes posé ce genre de questions.

Pour palier au problème du montage de la ligne, vous avez peut-être choisi ce raccourci :  » Acheter une ligne montée dans une enseigne spécialisée ou dans une grande surface« .

Ne vous inquiétez pas, j’en ai acheté aussi. Même les grandes marques vous proposent des lignes toutes faites.

C’est vrai que ce choix parait intéressant surtout en terme d’économie de temps.
Acheter un ligne montée permet selon les arguments commerciaux :

  • d’éviter d’apprendre à en monter une soi-même
  • de facilement économiser 5 min de son temps
  • se limiter en achat de petit matériel, pas de fil pour le corps de ligne, de bouchons et même de plomb
  • avoir le tout en un et prêt à pêcher

C’est le type de choix que fait mon beau-frère (Pour ceux qu’ils ne le connaissent pas encore, je vous invite à lire l’anecdote de l’Etape 1).

Mais ce qui semble être une solution, va se traduire aux bords de l’eau, par d‘autres problèmes et inconvénients qui nous auront échappés au moment de l’achat. Quand on reprend cette liste que je considère de pseudo-argument: on s’aperçoit que c’est une fausse solution.

Si vous ne connaissez pas les critères pour monter une ligne efficace, comment pourrez vous choisir la ligne idéale pour votre sortie de pêche ? Comment allez vous arrêter votre choix ?

Et de toute façon, vous devrez la modifier. 99% de chance que la longueur de cette ligne ne soit pas adaptée à votre canne. Si vous devez affiner le plombage, il vous faudra des plombs.
La disposition des plombs est bien souvent hasardeuse. Quel est le type d’hameçon utilisé ? Est il approprié aux poissons que vous allez rencontrer lors de votre sortie de pêche ?

Pour résumé l’avantage du point 1: « éviter d’apprendre à monter une ligne » vous amène droit dans le mur.
La citation d’Abraham Lincoln est adaptée dans ce cas:

« Si vous trouvez que l’éducation coûte cher, essayer l’ignorance »

Prenez le temps d’apprendre, vous en économiserez plus tard et vous gagnerez même de l’argent. Puisque vous n’achèterez pas de matériel inutile. Vos achats seront rationalisés et optimisés selon votre type de pêche.

La seconde étape du Guide Pratique : Boostez vos prises de gardons mets l’accent sur 4 points importants.

Dans cette deuxième étape, vous apprendrez :

  • à choisir le flotteur, selon le type d’antenne et de quille,
  • comment répartir vos plombs sur la ligne pour éviter 99% des problèmes d’emmêlements,
  • quel bas de ligne prendre et dans quelle situation et pourquoi la taille de l’hameçon est reliée au diamètre de l’élastique
  • pourquoi le montage d’une ligne doit être coordonné et en adéquation avec sa canne pour doubler son nombre de prises.

Jusque maintenant, il a été question de matériel pour pêcher le gardon. Votre hameçon est toujours nu et vous ne pouvez toujours rien attraper ou peut-être un gardon suicidaire …

Dans la prochaine étape, il sera question du choix des appâts pour pêcher le gardon et faire la différence avec les pêcheurs qui vous entourent.

Dans l’étape 3 du Guide Pratique : Boostez vos prises de gardons, je vous parle d’un appât tellement efficace, que son utilisation en concours est soit interdite, soit très limitée …

Pour ceux qui veulent vraiment en savoir plus : Téléchargez, tout de suite, la première partie gratuite de mon guide pratique.

A Lire Aussi:

13Avr

Laissez une réponse